forum pour les techniciens comptable d entreprise. des cours exercices, documentations


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les gestes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laila
Admin
avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 31
Localisation : sala eljadida

MessageSujet: Les gestes   Mer 26 Mai - 4:11

1- définition

 Mouvement du corps ou d'une partie du corps principalement des bras, des mains et de la tête ,utilisés pour transmettre un message.
C'est parce qu'on ne les contrôle pas vraiment qu'ils transmettent beaucoup d'informations à vos interlocuteurs. En un mot, vos gestes parlent pour vous. La gestuelle est un langage non verbal et inconscient que l'on peut apprendre à décrypter. Elle exprime ce que l'on ressent, dévoile qui on est et trahit ce que l'on cache. Attention cependant à ne pas coller d'étiquette trop hâtivement : la gestuelle ne veut rien dire hors d'un certain contexte. Seules les mimiques, telles que le sourire, sont 100 % fiables car anatomiques, correspondant à des émotions universelles.

2-Technique de communication par Les gestes

 Dans un message vocal, les mots comptent pour 7 %, l'intonation pour 38 % et la gestuelle pour 55 %. Les gestes ont un rôle d'information (d'autres ponctuent la parole).
 Premièrement, les gestes transmettent un message. Certains sont codés, il en va de même pour certaines expressions du visage, certaines mimiques.
 Deuxièmement, les gestes répètent l'information (gestes instinctifs). Ils répètent l'information et ponctuent les propos.
 Troisièmement, les gestes appuient le discours. Pour convaincre, les intervenants emploient tout l'arsenal des gestes de la persuasion. Un petit exemple sympa pour vous faire comprendre :
Voici quelques gestes qui appuient le discours
INDEX POINTE: geste agressif qui indique une menace
PAUMES OUVERTES : expriment le désir de communiquer
PINCE POUCE-INDEX: accompagne une démonstration, exprime le désir de clarté
MAIN SERRE: désigne le désir de domine, de prendre possession.
 Quatrièmement, les gestes ils traduisent des émotions. Ils indiquent un état de tension, de fermeture psychologique. (TICS)
 MAIN CROISES : expriment parfois une attitude de "pare-choc", de protection car on se sent exposé ou vulnérable.
GESTES DE REAJUSTEMENT: est un geste de "barrière". Il indique le malaise, la peur d'être agressé.
 GESTES AUTO-CONTACT (sur le visage) : traduit l'ironie ou la supériorité.
 Cinquièmement, les gestes expriment et accompagnent des états intérieurs.

 MAINS DEVANT LA BOUCHE ET SOURCILS FRONCES : indiquent l'inquiétude
 MAINS FROTTANT LE MENTON: indiquent la perplexité
 BOUCHE VENANT S’APPUYER CONTRE LES MAINS JOINTES : indiquent la réflexion
 MAINS SEMBLANT ISOLER LA PERSONNE DE L’EXTERIEUR (FRONT) : indique la concentration
JEU DE LUNETTES: indique un changement de conversation, une rupture du contact établi
 REGARDE BAISSE, L’ABSENCE DE SOURIRE COUPENT LA COMMUNICATION : marquent le trac
Les gestes, contrôlés ou incontrôlés, que nous faisons en parlant font partie du message : ils ponctuent la parole, la soulignent ou la renforcent. Ils peuvent aussi se substituer à la parole, ou lui donner un sens différent. Ces expressions non verbales sont parfois déroutantes, elles peuvent avoir une signification différente selon le pays. Par exemple en Grèce, un mouvement de la tête de droite à gauche signifie l'approbation, alors qu'en France il indique le refus.

3-Dix gestes à éviter au bureau

Dans les relations professionnelles, la gestuelle même si elle est parfois mal interprétée peut tenir un rôle déterminant. Apprenez à vous maîtriser.
Attention ! Vous ne le savez peut-être pas mais il est possible que vos gestes soient analysés lors de vos entretiens d'embauche et dans votre vie professionnelle en général... L'analyse gestuelle est de plus en plus utilisée dans le monde du travail, souvent de façon empirique. Et même si les professionnels expliquent que ce n'est pas le seul critère de sélection, certains gestes anodins peuvent influencer la décision d'un employeur.
Dans ce contexte, il s'agit de maîtriser vos gestes et vos attitudes. Plus facile à dire qu'à faire. Car si la parole peut l'être sans problème, c'est beaucoup plus difficile pour des gestes, souvent inconscients, qui sont un reflet direct de nos émotions.

Les 10 gestes qui tuent :

1.Croiser ses chevilles l'une sur l'autre quelle que soit la position de ses jambes, en position assise:
Cette attitude est un aveu d'inefficacité.

2. Croiser les bras en serrant les poings contre ses flancs :
Le simple fait de serrer les poings dans un contexte professionnel est en soi un signe d'agressivité latente.

3. Appuyer régulièrement sa main droite dans le bas du dos
Méfiance envers la nouveauté, attitude de quelqu'un de peu coopératif.

4. Se gratter le genou droit
Manque d'enthousiasme

5. mordiller sa lèvre inférieure ou supérieure
Panique, manque de contrôle

6. Conserver ses lunettes refermées dans sa main pendant toute la durée de l'entretien
Refus de voir la réalité en face

7. Serrer les mâchoires
Incapacité à se détendre, voire sentiment d'hostilité permanent envers l'environnement.

8. Dissimuler sa main gauche sous le bureau
Manque d'ouverture, manque de créativité.

9. Fermer les poings en dissimulant ses pouces
Manque de fiabilité. Un individu cache ses pouces quand sa motivation est blessée ou quand sa créativité est inexistante.

10. Se gratter continuellement la tête de la main droite ou gauche
Personnalité indécise.

 Lors d’un entretien
D’embauche, les gestes expriment au moins autant de pensées que les mots. Aucune de vos attitudes n’est due au hasard. Chaque geste, chaque élément de votre tenue à une signification précise traduisant votre état d’esprit. Il est donc important de connaître ces significations afin de faire passer le bon message à votre interlocuteur.

1-La position assise :

La majorité des entretiens d’embauche se passant assis, il semble primordial d’étudier ce comportement en premier. Le nombre des positions possibles étant énorme, la liste n’est pas exhaustive.

• La personne est assise en travers de son siège, un bras posé sur le dessus du siège : Quelqu’un assis de cette manière cherche à éviter la confrontation directe avec son interlocuteur.
• La personne s’assoit, les pieds en angle obtus : Dans le cas présent, le caractère de la personne est souvent aussi obtus que la posture de ses pieds.
• La personne pose ses mains sur ses genoux : Cette posture caractérise les gens soumis, peu apte à prendre des décisions. La personne devrait convenir parfaitement à des postes de subordonné.
• La personne est assise de manière très raide, droite : Ce type de posture est distinctif des gens très fermés, au caractère obtus, très sûrs de leur pouvoir.
• La personne est assise sur le bord de son siège : Cette position peut être adoptée par une personne timide, démotivée ou récalcitrante.
• La personne est assise les jambes croisées simplement, un bras sur l’accoudoir, le deuxième libre : Cette position semble être idéale pour un entretien. Cela montre que la personne est détendue et réceptive.
• La personne semble affalée sur le siège : Cette posture traduit le fait que la personne n’est pas enchantée à l’idée de passer cet entretien. Elle est état de pseudo léthargie. Vous allez avoir des difficultés à obtenir quelque chose de positif lors de l’entretien.

2-La position debout :

Il existe moins de façons de se tenir debout que de manières de s’asseoir. Chacune de ces attitudes est caractéristique d’un état d’esprit. Si la personne se tient les jambes croisées, pieds à plat, cela est signe d’un caractère timide. Une personne plus craintive aura le dos appuyé contre le mur, avec une jambe repliée. Des mains cachées derrière soi montrent que la personne est très mal-à-l’aise. De manière générale, le fait de mettre les mains dans ses poches va être un moyen de se vider de son stress. Attention cependant, cette attitude peut paraître quelque peu désinvolte de la part d’un candidat.

3-La démarche :

Différents styles d’allure, de cadence et de posture existent. La façon de marcher des gens est calquée sur leur personnalité.
• La personne marche en tenant son poignet dans son autre main : La personne cherche à se rassurer en étant tenue par la main. Par ce comportement, la personne essaie de se rappeler de ses souvenirs d’enfance, où elle tenait la main de sa maman.
• La personne marche le nez en l’air : Le comportement typique de la personne rêveuse.
• La démarche est très chaloupée : Ce comportement évoque le besoin de vivre à travers les autres. La personne aime être vue et se croit irrésistible.
• Les bras sont croisés sur la poitrine : Ce comportement ce rapproche de l’agoraphobie. La personne ne sera pas à l’aise au milieu de la foule et des grands espaces.
• Le corps est incliné en avant : Cette démarche est caractéristique d’un personne asociale, très impatiente.
• Le corps est incliné en arrière : La personne évolue dans un monde qui ne lui plaît pas. Elle se trouve différente des gens qui l’entourent.
• La personne marche les poings serrés : La personne cherche à refouler son agressivité, qui pourrait être libérée à tout moment. Attention à ce genre de démarche !

4-Les lèvres :

Différentes attitudes sont observables avec les lèvres des gens. Si une personne se lèche constamment le bord des lèvres, cela signifiera qu’elle a peu de salive dans la bouche. Cela est sûrement dû au stress. Une personne tapant légèrement sur ses lèvres inférieures sera quelqu’un prêt à tout pour arriver à ses fins. Lorsque votre interlocuteur se pince les lèvres avec son index et son pouce, cela signifie que son opinion est déjà faite et qu’elle se retient pour ne pas vous interrompre, par politesse. Les lèvres pincées signifient la même chose.

5-Le menton

Par exemple, lorsque vous vous apercevez que votre interlocuteur lève légèrement le menton lorsqu’il s’adresse à vous, les sentiments qu’il éprouve à votre égard ne sont pas des plus sympathiques.
Une personne se caresse le menton avec son pouce. Elle se demande comment elle pourra prendre le dessus sur son adversaire, le déstabiliser. Dans le même registre, la personne pointant du menton un objet ou une personne aura une attitude qualifiable de méprisante. La personne risque de se servir de vous pour arriver à ses fins.
Vous aurez des chances de convaincre votre interlocuteur si celui-ci repose sa tête sur le bout de son pouce pendant que le reste de sa main est refermée. Une personne adoptant cette posture sera facilement influençable et sera susceptible de revenir sur ce qu’elle dit plus tard.
Quelqu’un évaluant ses chances se caressera le menton d’un air distant.
Dernière posture : votre interlocuteur se penche en avant et repose sa tête sur son poing fermé. Bon signe pour vous, puisque cela dénote de l’intérêt accru que vous porte cette personne.

6-Les oreilles :

Les oreilles ont, elles aussi, une grande importance dans le langage non verbal. Si votre interlocuteur se caresse le lobe de l’oreille, il aimerait prendre du recul quand à l’entretien. La situation le dépasse. Le fait de se gratter l’oreille avec l’index du côté correspondant indique une situation de frustration. Il se peut que votre interlocuteur se sente angoissé. Afin de se libérer de ses craintes, elle va écraser ses oreilles avec la paume de ses mains tout en s’appuyant sur ses cuisses. Plusieurs attitudes évoquent le fait que la personne n’a plus envie de vous entendre et souhaite mettre fin à l’entretien. Ces gestes sont les suivants : la personne presse le lobe de son oreille entre son pouce et son index, elle obstrue l’orifice de ses oreilles soit en rabattant le lobe, soit à l’aide de ces doigts.

7-Le sourire :

Le sourire n’est pas forcement quelque chose de positif. A l’origine, le sourire était un signal de bienvenue, un signe de bien-être. Aujourd’hui, le symbole a été quelque peu dévié. Il existe plusieurs sortes de sourire, mais seule une infime partie du panel est utilisé par l’individu moyen. Nous allons passer en revue quelques types de sourire. Si celui-ci laisse clairement apparaître les dents du dessus, il n’est pas franc. C’est un sourire forcé. Passons au sourire « pincé », celui signifiant que l’entretien que vous allez passer le dérange. Votre interlocuteur a peur de perdre beaucoup de temps avec vous. Le sourire va aussi vous permettre de déceler si votre argumentaire est bon. En effet, si votre interlocuteur vous lance un « demi-sourire », limite perceptible, la traduction sera claire : vos arguments ne le touchent pas.
Voilà donc quelques notions sur les techniques de communications par les gestes. Maintenant, les gestes de vos interlocuteurs n'auront plus de secret pour vous....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://techniciencomptable.withme.us
 
Les gestes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vérité sur les gestes
» GESTES EUROPEENS
» GESTES EN POLOGNE
» Fair play...Gestes nobles
» Gestes et élingage au Japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: communication. :: français-
Sauter vers: