forum pour les techniciens comptable d entreprise. des cours exercices, documentations


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La typologie des entreprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laila
Admin


Messages: 137
Date d'inscription: 15/06/2009
Age: 28
Localisation: sala eljadida

MessageSujet: La typologie des entreprises   Lun 2 Nov - 10:05

I- Le découpage du système productif :

Les trois critères qui permettent de classer les entreprises sont : la taille, la forme juridique et l’activité.

1- La taille :

-L’effectif :
La micro entreprise de 1 à 10 personnes ;
La petite entreprise de 10 à 50 salariés ;
La moyenne entreprise de 50 à 300 salariés ;
La grande entreprise au delà de 300.
Le chiffre d’affaires.
La valeur ajoutée : c’est la richesse crée par l’entreprise, ce critère mesure la contribution de l’entreprise au PIB et son dynamisme.
Les capitaux propres.
Le bénéfice : on peut classer les entreprises non pas seulement par leur chiffre d’affaires ou valeur ajoutée, mais par leur bénéfice.
La part de production exportée.

2- Classification selon l’activité exercée :

Secteur d’activité :

Primaire : pêche, activités extractives..
Secondaire : activités de transformation des matières premières en biens de production ou de consommation.
Tertiaire : les services.
Quaternaire : les TIC (Technologies d’Information et Communication).

La branche d’activité et filière :

Le secteur regroupe des entreprises qui ont la même activité principale. (ex : Marjan , secteur commerce distribution).

La nomenclature marocaine des activités économiques, définit à la fois les branches et les secteurs, elle comporte 9 secteurs codés de 01 à 09 :

01, agriculture, forêts, pêche ;
02, mines et énergies ;
03, industrie de transformation ;
04, bâtiments et travaux publics ;
05, commerce ;
06, transport et communication ;
07, banques et assurances ;
08, hébergement et restauration ;
09, les autres services.
Une branche regroupe des entreprises qui fabriquent les mêmes produits, et donc une entreprise qui fabrique plusieurs produits sera classée dans plusieurs branches.

Une filière représente une chaîne d’activités qui se complètent, liées entre elles par des opérations d’achat et de vente. Elle regroupe toutes les entreprises et toutes les branches qui participent à l’élaboration d’un produit final, c’est donc l’ensemble des entreprises qui mettent un produit à la disposition d’une consommation finale grâce à une succession d’opérations réalisées par des entreprises différentes qui se complètent.

Le critère juridique :

Les entreprises publiques ;
Les entreprises privées ;
Les entreprises à bût social (les sociétés coopératives).

Comment l’entreprise marocaine s’installe dans le système productif :

Le tissu industriel marocain se compose de 99,6% de PME. Ces dernières emploient 55% de la main d’œuvre totale.

Les PME ont maintenu une méthode de gestion archaïque et concentré leur production sur des produits à faible valeur ajoutée. La PME a également un problème de sous capitalisation et illiquidité (source CGEM).

Les relations entre les entreprises :

Relations de concurrence :

Elles s’établissent quand deux ou plusieurs entreprises intervient sur le même marché. Elles dépendent de :

La structure du marché ;
Les forces et faiblesses de chaque entreprise ;
L’action des pouvoirs publics.
Que peut faire l’entreprise pour réduire l’importance de la concurrence ?

La stratégie de concentration (regroupement avec d’autres entreprises).
La stratégie de pénétration.
La stratégie de différentiation.
La stratégie de diversification…


Les relations de complémentarité :

L’intégration : une entreprise peut intégrer des activités en aval pour se rapprocher de ses clients, ou en amant pour se rapprocher de ses fournisseurs.
La sous-traitance : c’est un contrat par lequel une entreprise (le donneur d’ordre) fait exécuter par d’autres entreprises (les sous-traitants) une partie de sa production, c’est l’externalisation de l’activité productive.
Les relations de coopération : dans la coopération des entreprises concernées ne perdent par leurs autonomies juridiques :
Le groupement d’intérêt économique : il permet à ses membres de conjuguer leurs efforts pour atteindre un objectif commun. Plusieurs entreprises mettent en commun les moyens à fin de développer leur activité avec partage des bénéfices.
La franchise : le franchiseur met à la disposition du franchisé son savoir faire. L’avantage principal que trouve le franchiseur dans le franchisé, est de trouver à moindre frais un réseau de distriburion.
La licence d’exploitation : une entreprise vend à une autre le droit d’utiliser son titre de propriété industrielle (brevet d’invention, marque de fabrique,…)
Les accords de distribution : une entreprise utilise les services commerciaux d’une autre entreprise pour distribuer ses produits, il s’agit d’une alience commerciale.
Le portage : une entreprise peut bénéficier de l’expérience et des moyens d’une autre entreprise pour réaliser ses exportations.
Filiale commune : (joint-venture) il s’agit de la création d’une entreprise conjoite par plusieurs entreprises. Le capital, l’exploitation et les risques de cette filiale commune, sont partagés. L’intérêt est multiple, notamment, transfert de technologies, de capitaux, de savoir faire, partenariat commerciale… La nationalité de la filiale commune, est celle de son lieu d’implentation, parfois ces filiales sont créées dans des paradis fiscaux, des zones franches ou industrielles, pour lesquels la charte d’investissement presente des aventages.
Le maillage : il s’agit d’alliance avec d’autres entreprises sans qu’aucune ne perde son indépendance. Une entreprise confie à des partenaires extérieurs, une grande partie de ses activités pour constituer des réseaux de compétances, l’ensemble des réseaux entre entreprises, constitue le maillage.


Les mouvements de concentration :

Les entreprises se regroupent pour des raisons industrielles, commerciales ou financières.

Groupe de sociétés : c’est un ensemble d’entreprises dont les principales orientations stratégiques et la gestion sont le rôle d’un centre de décisions unique (la société mère). Un groupe de sociétés , est la prise de contrôle de plusieurs filiales par une société mère.
Société de porte-feuilles (Holding) : c’est un ensemble d’entreprises (filiales et participations) reliées financièrement à une société mère qui définit la stratégie mais qui ne les gère pas.

Les effets positifs de la concentration :

Maitre des fonctions et des services en commun ;
La déminition des coûts ;
Augmenter les débouchés ;
Augmenter la force et les atouts par rapport aux grands groupes concurrents ;
Permettre le devloppement de l’entreprise ;
Créer des synérgies entre les entreprises du groupe ;
Répartir les risques financiers et commerciaux ;
Obtenir une position dominante sur le marché.

Les effets négatifs :

Quand une entreprise se constitue en groupe d’entreprises, elle se restructure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://techniciencomptable.withme.us
 

La typologie des entreprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les comités d'entreprises ?!
» Liste des entreprises francaises a Shanghai (industrie)
» amiante dans les entreprises sanitaire
» MODULE 1: GESTION DES ENTREPRISES: GENERALITES SUR LES ENTREPRISES
» IFRS ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: -